Les 5 clés de la réussite pour organiser une journée sécurité en entreprise

Organiser un safety day en entreprise

Environ 600 000* accidents du travail ont été recensés par la Sécurité sociale en 2021. Prévenir les risques professionnels n’est pas qu’une obligation légale. C’est un sujet primordial, aussi bien pour votre entreprise que pour vos collaborateurs. Organiser un safety day est la meilleure solution pour les sensibiliser. Pour que cette journée sécurité au travail soit un succès, suivez les 5 étapes ci-dessous.

1. Définir les enjeux d’un safety day

Vous avez décidé d’organiser un safety day. Impliquer tous vos salariés dès le départ est incontournable. Comment procéder ? Listez collectivement quelles sont les problématiques auxquelles répondent cette journée sécurité pour la société et vos employés.

Quels sont les enjeux pour l’entreprise ?

L’objectif n° 1 d’un safety day est de maintenir ou développer une culture de la sécurité à tous les niveaux de l’entreprise. Il est un excellent prétexte pour :

  • rappeler que la prévention des risques s’inscrit pleinement dans la stratégie globale et les valeurs de votre société. Elle n’est pas un énième dossier ou projet, mais une volonté de la Direction qui place les conditions de travail au cœur de son modèle économique.
  • rendre vos salariés acteurs de la démarche. Chaque employé, quel que soit son rang hiérarchique, a un rôle à jouer. La coopération de tous est indispensable. C’est du gagnant-gagnant.
  • avancer ensemble vers une prise en charge globale et durable de la santé et la sécurité au travail, pas uniquement d’un point de vue matériel, mais sur les aspects organisationnels et psychosociaux également. 
  • changer les comportements sécuritaires pour prévenir et diminuer les risques d’accident ou maladies en milieu professionnel. Cela conduit à réduire l’absentéisme, éviter les pénalités et les condamnations et ainsi amoindrir les impacts sur les ressources humaines et financières de l’entreprise.

Quels sont les enjeux pour les salariés ?

Au quotidien, la majorité de vos agents sont concentrés sur leurs missions. En général, ils ont peu de temps pour élargir leur vision de l’entreprise. Un safety day est donc une occasion pour :

  • prendre conscience des enjeux de la prévention des risques professionnels pour leur sécurité et celles de leurs collègues. Ils comprennent que les règles imposées ne sont pas des contraintes, mais un cadre nécessaire à leur bien-être. 
  • se responsabiliser dans leur rôle à jouer. Éviter les imprudences, c’est se protéger soi-même et les autres.
  • créer ou renforcer la cohésion d’équipe. Les ateliers récréatifs partagés avec des collègues de tous horizons génèrent une synergie de groupe, alimentent le sentiment d’appartenance à une entité qu’est l’entreprise.
  • améliorer ses conditions de travail et son bien-être sur le long terme.
Renforcer la cohésion d'équipe
Atelier Escape game de la prévention © PREVTI
Un safety day pour prévenir des risques professionnels
Atelier Chutes de hauteur et de plain-pied © PREVTI

2. Communiquer avant et après la journée sécurité

Vous avez défini clairement les objectifs de votre journée sécurité. Vous pouvez désormais vous concentrer sur les moyens à mettre en œuvre pour diffuser l’information. Ne négligez pas cette étape fondamentale pour susciter l’intérêt et impliquer durablement vos salariés. 

Communiquer avant l’événement

  • Expliquez « qu’est-ce qu’un safety day ». Pour rappel, il s’agit d’une journée de sensibilisation et de formation aux risques professionnels. En général, il s’articule autour d’ateliers divertissants et innovants.
  • Communiquez en donnant envie à vos collaborateurs d’y assister. Dites-leur que cet événement est l’occasion de parler santé et sécurité au travail de manière positive. Il est aussi propice aux échanges d’expériences pour mieux connaître et comprendre le contexte de travail de chacun.
  • Demandez aux managers d’intervenir pour identifier les blocages, répondre aux interrogations, expliquer l’intérêt d’une contribution active.
  • Organisez les groupes, de 10 à 12 personnes maximum. Misez sur la qualité plutôt que sur la quantité !
  • Challengez les participants en annonçant des récompenses.

Continuer à échanger après la journée sécurité

Un safety day n’est qu’une étape, un tremplin pour amorcer le débat. Récoltez les retours à chaud, puis quelques jours plus tard, à froid. Identifiez ensemble les actions à mener. Faites régulièrement le point sur leurs mises en œuvre. Observez les changements opérés à court et à long terme et parlez-en.

3. Choisir le bon moment pour organiser un safety day

C’est l’un des rares événements qui rassemblent tous les membres d’une société autour d’une même thématique. Il est donc essentiel de ne pas se tromper sur la date pour s’assurer qu’un maximum de personnes soit présent. Voici quelques éléments à prendre en considération.

  • Tenez compte de la saisonnalité de votre activité et choisissez un créneau calme pendant lequel vos employés sont les moins sollicités.  
  • Identifiez les périodes propices aux échanges entre collègues : à l’approche des fêtes de fin d’année, ou à la rentrée suite aux congés d’été.
  • Appuyez-vous sur des événements d’envergure.
la Rescue Week, semaine dédiée aux domaines du secours, des soins d’urgence, mais aussi de la préventionmi-mars
la journée mondiale de la santé et de la sécurité au travaille 28 avril
la journée mondiale du bien-êtrele 11 juin
la semaine de la Qualité de Vie au Travailla 3e semaine de juin
la journée mondiale des premiers secoursle 10 septembre
la journée mondiale de la santé mentalele 10 octobre

💡 Pensez aussi au lieu et à son décor. Créez une rupture avec le cadre quotidien.

4. Proposer des ateliers sécurité ludiques

« Faire les choses avec sérieux, mais ne pas se prendre au sérieux. »

Soyez créatif, rendez cette journée amusante pour vos salariés. Faites en sorte qu’ils ne perçoivent plus la prévention, la sécurité et la santé au travail comme des sujets ennuyants ou fastidieux. 

Voici quelques idées pour maintenir les collaborateurs impliqués tout au long de la journée. 

  • Inspirez-vous des célèbres jeux télévisés pour proposer des quiz sur la sécurité incendie, les TMS (troubles musculo-squelettiques), le travail en hauteur ou encore les addictions en entreprise.
  • Prévoyez des jeux d’équipe qui créent de la cohésion et apprennent à réfléchir ensemble aux solutions pour éviter les chocs ou les chutes, porter les EPI (équipement de protection individuelle) de façon adaptée.
  • Imaginez des mises en situation, comme une simulation à la conduite en état d’ivresse ou de grande fatigue.
  • Utilisez les outils numériques pour immerger les participants dans des conditions dangereuses. Confrontez-les aux dangers du feu avec des casques de réalité virtuelle par exemple.
  • Élargissez leur intérêt à des situations de la vie quotidienne en formant aux gestes de premiers secours.
  • Faites-leur vivre de nouvelles expériences, proposez-leur de jouer les acteurs, se mettre dans la peau de leur collègue pour identifier les RPS (risques psychosociaux).
  • Initiez des débats, des discussions.
  • Cadencez le rythme pour que les équipes tournent régulièrement entre chaque atelier.
  • Aménagez des espaces cocoon pour les temps de pause et rappelez l’importance de consacrer quelques instants à la relaxation pour mieux gérer son stress et se concentrer.

Ne négligez pas la préparation de ce rendez-vous. La meilleure solution : déléguez à des organismes de formation certifiés qui ont imaginé pour vous des ateliers ludiques qu’ils renouvellent en permanence. 

Découvrez l’offre de Prevti pour un safety day (ou safety week) en entreprise réussi !

Atelier sécurité quiz pour un safety day
Atelier Qui veut gagner de la prévention ? © PREVTI
Atelier Défilé de la sécurité pour un safety day
Atelier Défilé de la sécurité © PREVTI

5. Trouver des intervenants à l’écoute et pédagogues

Vous l’aurez compris, mettre en place une journée ou une semaine sécurité au travail mobilise du temps et du personnel. Faire appel à un organisme de formation peut alors être très avantageux, car il propose : 

  • des ateliers sur-mesure en fonction de la nature de votre activité, des sujets et des messages de prévention que vous souhaitez faire passer ;
  • des catalogues sans cesse renouvelés, enrichis des retours clients et des évolutions des règles et des lois ;
  • du matériel adapté (tablettes, casques de réalité virtuelle, stand parapluie, éléments de décor, coussins de relaxation, etc.) pour mieux capter l’attention des publics.

Différenciez-vous en recrutant des animateurs qualifiés qui sauront susciter l’intérêt de tous. Évaluez leur professionnalisme, leur motivation et leur dynamisme. Pour cela, lisez les avis clients, appelez les structures dans lesquelles ils sont intervenus. Le formateur doit être à l’écoute, savoir animer, gérer des groupes, transmettre dans la bienveillance et impulser la bonne cadence. Cette journée doit marquer les esprits !

Laissez-vous convaincre par les clients qui ont suivi une formation avec PREVTI. Lisez les témoignages à la fin de notre page d’accueilou regardez les vidéos de nos interventions en entreprise sur notre chaîne Youtube.

Vous disposez maintenant de toutes les clés pour réussir votre safety day. Si vous manquez de moyens pour mettre en œuvre ces étapes, entourez-vous d’experts dans ce domaine.

PREVTI a déjà accompagné de nombreuses entreprises. Pourquoi pas vous ?

*Source : Rapport annuel de l’Assurance Maladie sur les risques professionnels « L’Essentiel 2021, Santé et sécurité au travail»